Satoshi Nakamoto serait-il l’un d’entre eux ?

Partager

L’un des plus grands mistères dans le monde des crypto monnaies, c’est l’identité de Satoshi Nakamoto. Qui ne s’est jamais questionné à savoir qui est Satoshi Nakamoto ? C’est une question à un million de bitcoin, à proprement parler !

Qui est Satoshi Nakamoto

Satoshi Nakamoto, fondateur du Bitcoin et de la première blockchain, prétend être un Japonais né le 5 avril 1975. Par contre, le doute fais surface car son anglais est impécable, en plus qu’il n’a jamais communiqué en japonais.

Il a publié le livre blanc de bitcoin à la fin 2008, puis a publié le code source en janvier 2009. Depuis le 12 décembre 2010, on n’entends plus parler de lui… silence radio ! Rappelez-vous que au tout début, le prix du Bitcoin (euro) était de 13 bitcoin pour 0,01€.

Le pseudonyme « Satoshi Nakamoto » serait possiblement un groupe de personnes plûtot qu’un seule.

Satoshi a enregistré le nom de domaine bitcoin.org le 18 aout 2008.

La liste courriel Metzdown

Dans les années 1990, un groupe s’est formé se nommant Cypherpunk. Ce groupe avait entre-autres comme mission de créer et mettre en place une devise numérique et anonyme. Ils ont créé ensemble Bit Gold, une devise numérique et pair-à-pair décentralisée qui, en effet fait penser un peu à la conception de Bitcoin. Cette devise n’a pas fait long feu, faute de vulnérabilité aux attaques de toutes sortes (tel que le double-spending). Ce problème a été résolu en utilisant le consensus Proof Of Work et la blockchain.

Dans une liste d’envoi courriel nommée « The cryptography mailing list », Satoshi publie le livre blanc (whitepaper) de Bitcoin.

C’est Hal Finney, un développeur et cryptographiste qui fait parti du groupe « Cypherpunks » a reçu la première transaction de la part de Satoshi, d’une quantité de 10 bitcoins.

Courriel de Satoshi Nakamoto sur le Bitcoin
http://www.metzdowd.com/pipermail/cryptography/2008-October/014810.html

Les prétendents « Satoshi Nakamoto »

Plusieurs se sont dévoilés en tant que fameux créateur du Bicoin. Par conte, toutes les allégations provenant de chacun d’eux ont étés démenties. Tous ceux qu’on soupçonnent nient totalement être ce fameux inconnu.

À mon avis, la meilleure manière de prouver être le vrai Satoshi serait de signer une transaction ou un message à partir de l’adresse de la première transaction, celle qui détient un million de bitcoin.

Hal Finney

Hal Finney était un pionnier de la cryptographie pré-bitcoin et la première personne (autre que Nakamoto lui-même) à utiliser le logiciel. Il a créer des rapports de bogues et a apporter des améliorations. Il vivait également à quelques rues de la maison familiale de Dorian Nakamoto, selon le journaliste de Forbes Andy Greenberg. Greenberg a demandé à la société de conseil en analyses d’écriture Juola & Associates de comparer un échantillon de l’écriture de Finney à celle de Satoshi Nakamoto. La société a découvert que c’était la ressemblance la plus près qu’elle avait trouvée jusqu’à présent. Greenberg a supposé que Finney servait peut-être d’intermédiaire pour le compte de Nakamoto, ou qu’il utilisait simplement l’identité de son voisin Dorian comme voile. Cependant, après avoir rencontré Finney, vu les courriels entre lui et Nakamoto et l’historique de son portefeuille bitcoin, Greenberg conclut que Finney disait la vérité.

Fait intéressant : la toute première transaction bitcoin de Nakamoto avait Finney comme destinataire. Dans les courriels, une conversation fait la mention que Finney avait oublié de rembourser Nakamoto.

Dorian Nakamoto

La journaliste Leah McGrath Goodman du 6 mars 2014 dans le magazine Newsweek a identifié Dorian Prentice Satoshi Nakamoto en question. C’est un Américain d’origine japonaise vivant en Californie dont le nom de naissance est Satoshi Nakamoto comme le Nakamoto. Outre son nom, Goodman a souligné un certain nombre de faits suggérant indirectement qu’il était l’inventeur du bitcoin. Formé en tant que physicien à l’Université Cal Poly de Pomona, Nakamoto a travaillé en tant qu’ingénieur système sur des projets de défense classifiés et ingénieur informaticien pour des sociétés de technologie et d’informations financières. Dorian a été licencié à deux reprises au début des années 90 et est devenu libertaire. Il a encouragée sa fille à créer sa propre entreprise « sans passer par le gouvernement ».

Dans le témoignage le plus important de l’article, Goodman a écrit que lorsqu’il lui a posé des questions sur le bitcoin lors d’une brève interview en personne. Dorian a semblé confirmer son identité de fondateur du bitcoin en déclarant: « Je ne suis plus impliqué dans cela et je ne peux plus en discuter. Il a été confié à d’autres personnes. Elles en ont la charge maintenant. Je n’ai plus aucun lien ». La publication de l’article a suscité l’intérêt des médias.

Cependant, au cours de l’entretien approfondi qui a suivi, Dorian Nakamoto a nié toute relation avec Bitcoin. Il mentionne ensuite qu’il n’avait jamais entendu parler de la monnaie auparavant. Il affirme qu’il avait mal interprété la question de Goodman. Plus tard dans la journée, le compte de la Fondation P2P de Nakamoto a publié son premier message en cinq ans : « Je ne suis pas Dorian Nakamoto. »

Cypherpunks populaires

Nick Szabo

En décembre 2013, un blogueur du nom de Skye Grey a lié Nick Szabo au livre blanc sur le bitcoin à l’aide d’une analyse stylométrique. Szabo est un passionné de monnaie décentralisée et a publié un article sur « bit gold ». C’est une monnaie virtuelle considéré comme un précurseur du bitcoin. On sait qu’il était intéressé par l’utilisation de pseudonymes dans les années 1990. Dans un article en mai 2011, Szabo a déclaré à propos du créateur de Bitcoin: « Moi-même, Wei Dai et Hal Finney étaient les seules personnes que je connaisse qui aient aimé l’idée avant Nakamoto (en supposant que Nakamoto n’est pas vraiment Finney ou Dai). »

Les recherches détaillées de l’auteur financier Dominic Frisby fournissent de nombreuses preuves circonstancielles. Il admet cependant qu’il n’a trouvé aucune preuve solide que Satoshi est Szabo. Szabo a également nié être Satoshi. Dans un courriel adressé à Frisby en juillet 2014, il a déclaré: « Merci de me l’avoir fait savoir. J’ai bien peur que vous vous trompiez en me prenant pour Satoshi, mais j’y suis habitué ».

Craig Steven Wright

Le 8 décembre 2015, Wired a écrit que Craig Steven Wright, un australien, « a soit inventé le bitcoin, soit est un brillant canular qui veut nous le faire croire ». Craig Wright a supprimé son compte Twitter et ni lui ni son ex-femme n’ont répondu aux demandes de la presse. Le même jour, Gizmodo a publié un article avec des éléments de preuve obtenus par un pirate informatique qui aurait hacké les comptes de messagerie de Wright. Le hacker affirmait que Satoshi Nakamoto était un pseudonyme commun de Craig Steven Wright et de David Kleiman, décédé en 2013. Jon Matonis (ancien directeur de la Bitcoin Foundation) et Gavin Andresen, développeur de Bitcoin appuyaient cette hypothèse.

Les rapports n’ont pas convaincu beaucoup de promoteurs de bitcoins de premier plan. Des rapports subséquents ont également évoqué la possibilité que la preuve fournie soit un canular élaboré, que Wired a reconnu « jeter un doute » sur leur suggestion selon laquelle Wright était Nakamoto. Peter Todd, développeur de Bitcoin, a déclaré que le billet de blog de Wright, qui semblait contenir des preuves cryptographiques, ne contenait rien de tel. Jeff Garzik, développeur de Bitcoin, a convenu que la preuve fournie publiquement par Wright ne prouve rien, et le chercheur en sécurité Dan Kaminsky a conclu que l’affirmation de Wright était une « arnaque intentionnelle ».

L’identité réelle de Satoshi Nakamoto

Si c’est un individu seul, il a faut qu’il soit bon mathématicien et développeur à la fois.

Pour une raison qui lui appartient, cet inconnu a choisi de garder l’anonymat. En bout de ligne, ça n’a pas nuit au monde des cryptos, au contraire. La technologie a fait ses preuves jusqu’à maintenant. Nous n’avons pas besoin de connaître sa vraie identité pour avoir confiance à Bitcoin. On ne place pas la confiance en l’inventeur, mais à l’invention elle-même et le code source de celle-ci.

Personne n’a pu déterminer avec certitude qui est la personne ou le groupe nommé « Satoshi Nakamoto », faute de preuve raisonnable. Si c’est un individu, est-il encore en vie ? A-t-il perdu la clef privée de son tout premier portefeuille incluant 1M BTC ? Tant de questions qui restent encore sans réponses.


Partager

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *