Qu’est-ce que le Bitcoin, en 6 caractéristiques

Partager

Le Bitcoin fait de plus en plus parler de lui dans les médias. Mais le Bitcoin, c’est quoi ? C’est un concept qui est tout à fait unique en son genre, car il est sans précédent. C’est pour cette raison qu’il y a beaucoup de mécompréhension à ce propos. Ce que les médias et les gens autour de toi communiquent n’est pas nécessairement vrai. Il est essentiel de bien le comprendre afin de démêler le vrai du faux. C’est quoi le Bitcoin ?

Je prends chacune de ses grandes caractérisques, et les décris une par une. Vous allez voir, tout s’emboîte à merveille.

1. Crypto monnaie (ou crypto-actif)

On utilise souvent le terme « crypto-monnaie » pour décrire le Bitcoin.

Crypto : Utilise un algorithme cryptographique pour sécuriser le réseau et émettre des transactions. J’en discute plus bas !

Monnaie : Elle a les caractéristiques d’une monnaie. C’est-à-dire que Bitcoin :

  • est fongible… jusqu’à 8 décimales;
  • est transportable facilement… on peut en transférer virtuellement, peu importe la région géographique;
  • a une valeur… la valuation du bitcoin provient de ses cas d’utilisation ; voir le prix du Bitcoin en euro.

Malgré que le terme « crypto-monnaie » est largement utilisé, il est parfois préférable d’utiliser le terme « crypto-actif ». Pour plusieurs autorités financiers, le Bitcoin est plutot défini dans la classe des actifs.

2. Indépendant

De par sa structure de chaîne de blocs (blockchain), le Bitcoin n’a pas besoin d’entité centrale pour fonctionner. Il n’est pas gouverné par un État, une banque ou un entreprise.

Il est également open-source. On peut auditer sont code source – son anatomie en quelque sorte – à n’importe quel moment. Plusieurs contributeurs partout dans le monde travaillent en collaboration sur des améliorations au logiciel.

Il repose sur la technologie blockchain et utilise le consensus Proof of Work.

3. Sans intermédiaire de confiance

Bitcoin est également un réseau pair-à-pair. C’est-à-dire qu’une transaction est envoyée d’une personne à un autre sans le besoin d’un tiers de confiance. Les outils financier habituels utilisent des intermédiaires tels qu’une banque, unprocesseur de paiements (Paypal, Stripe) ou Interact e-transfer.

Chacun de ces intermédiaires récoltent bien évidemment un frais de service. Pour un transfert bancaire internationnal, il peut y avoir une ou des banques intermédiaires avant que les fonds arrivent à la destination finale. Sans compter les délais qui peuvent prendre plusieurs jours.

Avec un réseau tel que Bitcoin, on envoie directement les fonds à destination, sans prendre de détour. La région géographique du destinataire n’a pas d’importance. C’est également très rapide comparativement à un transfert internationnal. Pour le Bitcoin, on parle de quelques minutes dans les conditions normales.

4. Décentralisé

On ne veut pas d’entité centrale qui gouverne le réseau Bitcoin, c’est là que la décentralisation prends son sens.

Avec l’image qui suit, chaque point représente un ordinateur connecté au réseau.

Dans l’image de gauche, toutes les interactions avec le réseau se font avec la même entité centrale, qui peut être dans ce cas une banque. Dans l’image de droite, tant qu’à elle, il n’y a pas qu’un seul pillier central. Il est décentralisé.

Bitcoin c'est quoi - Décentralisation
Comparaison entre la centralisation et la décentralisation

5. Basé sur des clés crypto

Quand on possède un crypto monnaies, on ne dispose pas de compte. On parle plutôt d’une paire de clef cryptographique (une publique et une privée).

C’est comme un code usager et un mot de passe.

Voici un exemple :
Clé publique : 0x498ydaa3e75j653qtwe98yd745hnj653qta355hnwe745
Clé privée (fictive) : ds9f783jg8hnj653qtwe98yd745bbafebac834aa3e75a35569c1c1d

La clé publique est comme votre numéro de compte. Vous la partagez à ceux qui doivent vous envoyer des fonds en crypto monnaie.

La clé privée c’est votre mot de passe. Ne jamais la partager à personne. Vous devez la garder en sécurité et ne jamais la perdre. Sans quoi vous ne serez plus capable de recouvrir à vos fonds.

Un portefeuille c’est une application pour faire diverses actions comme vérifier le solde ou envoyer des fonds en crypto monaie.

6. Modèle déflationnaire

Comme vous le savez probablement, les monnaies fiduciaires sont émises depuis les banques centrales des divers pays sont créées à volonté. L’augmentation du nombre de dollars / euros en circulation a pour effet de diluer notre pouvoir d’achat. C’est ce qu’on appelle de l’inflation.

Contrairement à ces monnaies fiduciaires qui reposent sur de l’air, on ne peut pas créer un bitcoin depuis un simple clic de souris. C’est l’une des raisons pourquoi on lui attribue une telle valeur.

La quantité maximale de bitcoins est définie pour un nombre bien précis, qui est approximativement 21 million BTC. C’est une règle qui est écrite à même le code source de Bitcoin. Je vais par contre faire une nuance ici.

À chaque bloc créé, une petite quantité de bitcoins est créée pour récompenser (et motiver) le mineur. Par contre, plus les années avances, de moins en moins de bitcoins sont créés pour récompenser les mineurs… Prévu en 2140, le maximum de bitcoins sera atteint. Il n’y aura donc aucun nouveaux bitcoins de créé pour récompenser les mineurs. Ces derniers seront récompensés que par les frais de transaction.

C’est quoi le Bitcoin ?

Dans son ensemble, le Bitcoin peut sembler compliqué. Par contre, si on prends le temps d’élaborer sur ses caractéristiques, on réussi à mieux s’y retrouver. Ces caractéristiques, toutes réunies répondent à la question « Le Bitcoin, c’est quoi ».

Cet article vous a aidé à mieux le comprendre ? Faites-moi en part en commentaire ! 🙂


Partager

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Qu’est-ce que le Bitcoin, en 6 caractéristiques”